Feel à vélo – Livraison nouvelle génération

Sous la double étoile du social et de l’environnemental, un nouveau service de livraisons à vélo est né à Lorient. Proposé par l’association d’insertion Optim-Ism, Feel à vélo est dans la course depuis le mois d’août.

Des courses à livrer chez vous ? Une navette administrative à mettre en place ? Un repas traiteur pris sur votre lieu de travail ? Feel à vélo répond à ces différents cas de figure… et bien d’autres encore. Ce nouveau service de livraisons à vélo et triporteur est né à Lorient au mois d’août dernier. « Fleurs, colis, plis, repas chauds ou froids, courses… On peut se faire livrer ou faire livrer dans toute l’agglomération lorientaise », résume Anthony Loussouarn, responsable de l’entreprise solidaire. Feel à vélo, c’est une initiative de l’association d’insertion Optim-Ism, qui gère des maraîchages bio à Riantec et Pont-Scorff. « Un service de livraison des paniers de légumes bio de l’association par triporteur existe déjà à Lorient et Riantec », rappelle Anthony Loussouarn. « Mon rôle est de structurer un service à part entière de livraisons à vélo pour les particuliers, les entreprises et les administrations ». Le jeune homme assure également la gestion et le planning des courses.

Insertion professionnelle


Fidèle à la raison d’être d’Optim-Ism, Feel à vélo emploie des personnes en insertion professionnelle. Il y a un seul livreur actuellement. Avec Anthony Loussouarn qui complète le service si besoin. Si l’entreprise solidaire prend l’essor espéré, ce sont un à deux coursiers supplémentaires qui pourraient être recrutés d’ici la fin de l’année. Dans un premier temps, l’entreprise s’est équipée d’un triporteur et d’un vélo avec remorque-plateau électriques. « Notre limite de poids est de 150 kg et de volume, d’un mètre cube », détaille Anthony Loussouarn. Les engins, ainsi que les caissons isothermes de livraison, sont stockés à l’Abri Syklett, près de la gare. De là, Feel à vélo livre dans un rayon de 10 km.

« Nous allons par exemple jusqu’à Lorient La Base, Monistrol, dans les zones d’activités du Mourillon et de Kerpont et au parc de Soye à Ploemeur », détaille Anthony Loussouarn. Sur une base de 8 € pour l’hyper-centre et une partie de Lanester – 12 € au-delà – les tarifs sont fonction des types de livraison, des partenariats noués ainsi que des exigences des clients.

« Plus propre, plus rapide et plus souple »


Pour l’instant, le service fonctionne du mardi au samedi, de 10 h à 19 h. Des horaires qui pourront être amenés à évoluer « en fonction de la demande ». Idem si les clients ont des besoins de stockage – « vous faites vos courses le matin, vous souhaitez être livrés le soir par exemple » – « nous nous adaptons ». Plusieurs entreprises ont déjà noué des partenariats avec Feel à vélo. « Pour l’Aromate, nous livrons régulièrement une vingtaine de plateaux-repas dans des entreprises », explique ainsi Anthony Loussouarn. Pour la Biocoop, Feel à vélo assure, chaque matin, la liaison entre le restaurant Croc’Epi, à Keryado, et le magasin de la rue Vauban, en centre-ville. Un magasin dont les clients peuvent se faire livrer leurs courses via Feel à vélo. « Et nous sommes en train d’étudier un partenariat avec la cave Nicolas », complète Anthony Loussouarn. Outre sa visée sociale, l’entreprise entend « apporter une réponse positive à l’impact environnemental des voitures. Livrer à vélo, c’est plus propre, plus rapide et plus souple. Ça s’inscrit complètement dans le développement des modes de déplacements doux ». Il s’agit aussi de « recréer de la proximité et du lien social ».

© Le Télégramme
Publié le 20 octobre 2016 par M. Claire Marion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *